Nos associations partenaires

Accroche
Les Banques Alimentaires accompagnent les associations et les Centres Communaux d'Action Sociale quotidiennement tout au long de l'année dans leur mission qui est d'aider les personnes accueillies à se restaurer, dans les deux sens du terme.
Corps

1er réseau d’aide alimentaire

Depuis 1984, les Banques Alimentaires fournissent des denrées à de nombreuses associations et CCAS* : denrées fraîches, en conserves ou surgelées, avec comme objectif la diversité et l'équilibre nutritionnel des personnes accueillies. 

En 2018, le réseau de partenaires est composé de 5 400 associations et organismes sociaux ayant signé une convention de partenariat alimentaire :

  • 14% de CCAS 
  • 30% de grands réseaux : Croix Rouge, Armée du Salut, Equipes Saint Vincent, Secours catholique,.... 
  • 56% d'associations locales et indépendantes. 

Les Banques Alimentaires ont mis à leur disposition un outil informatique, le logiciel Passerelle, qui les aide à gérer leurs stocks et leurs flux de marchandises. 

* (CCAS) : Centre Communal d’Action Sociale

Une mission d’accompagnement 

Association partenaire pendant une distribution

Les Banques Alimentaires vont plus loin que la fourniture de denrées. Elles proposent par exemple à leurs partenaires associatifs des outils pour mieux accompagner les personnes démunies dans leur démarche d'hygiène ou encore un guide complet pour organiser des ateliers cuisine. Les bénévoles des associations ont aussi accès au programme de formation des Banques Alimentaires : accueil et écoute des personnes, hygiène et sécurité des aliments, informatique…

Les épiceries sociales et solidaires

Avec plus de 790 épiceries sociales et solidaires servies, les Banques Alimentaires sont le 1er fournisseur de ces structures associatives.

Les Banques Alimentaires, soutien des épiceries sociales et solidaires

Depuis quelques années, les Banques Alimentaires développent, en collaboration avec leurs partenaires associatifs, des modes de distribution d’accompagnement alimentaire innovants, comme les épiceries sociales qui prennent en compte les besoins d’accompagnement et d’écoute. Les Banques Alimentaires fournissent plus de 790 épiceries sociales dans la France entière et les soutiennent dans leurs aménagements et équipements.

Distribution en épicerie sociale

Comment fonctionne une épicerie sociale ?

Le plus souvent elles sont parrainées, voire créées par des CCAS dans les villes. Les municipalités mettent des locaux à leur disposition dans lesquels sont présentés, comme dans une épicerie ou une supérette, les produits disponibles. Une épicerie sociale propose aux bénéficiaires un grand choix de produits, moyennant une petite participation financière (10% du prix des grandes surfaces). Ces produits (fruits et légumes, laitages, viande, produits secs...) sont en grande partie fournis par les Banques Alimentaires. 

Créer, Gérer, Animer une Épicerie Sociale

Au-delà de cet accompagnement alimentaire purement matériel, les bénévoles des épiceries sociales ont à cœur de recevoir dignement ces personnes en difficulté, en leur offrant une écoute, un environnement le plus convivial possible, un café, des conseils cuisine et donc un accompagnement social pour apporter un peu de chaleur à la relation. Par ailleurs, le fait de payer les achats, même à un prix très modique, donne aux personnes reçues le sentiment d'être valorisées et de sortir de l’assistanat pur et simple. On a ici une autre approche : ne plus être obligé d’accepter "ce qu’on nous donne". 

Pour aider les porteurs de projets d'épiceries sociales, nous proposons le Guide "Créer Gérer Animer une Épicerie Sociale" (conseils pratiques, suggestions et exemples destinés à faciliter la mise en œuvre et la réussite de ce projet). Télécharger le Guide Pratique - Créer, gérer, animer une épicerie sociale en cliquant ici

Le principe d’équité 

Si nos valeurs sont le don, le partage, la gratuité et le bénévolat, le principe d’équité est essentiel. Cela signifie distribuer équitablement à toutes les associations partenaires : 

  • Quelle que soit leur taille, en s’adaptant à leurs besoins réels 
  • Dans une juste répartition des catégories de denrées
  • En veillant à une répartition équitable tant quantitative que qualitative de ces denrées  
Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail