Une chaîne de solidarité unique

Accroche
La gratuité est une des valeurs fondatrices de l'action des Banques Alimentaires. Lors de leur création en 1984, l'idée d'origine du fondateur Bernard Dandrel était une association sans but lucratif, mais aussi sans carnet de chèque ! Depuis, le réseau s'est développé mais le principe de ne pas acheter de denrées reste incontournable.
Corps

Performance et solidarité, c’est possible 

Fonctionnement des banques alimentaires

Depuis 1984, les Banques Alimentaires luttent contre la précarité et le gaspillage alimentaire. Le réseau des 79 Banques Alimentaires collectent 113 000 tonnes de denrées alimentaires auprès de la Grande Distribution, des agriculteurs et de l’industrie agroalimentaire pour les distribuer via un réseau de 5 400 associations et CCAS partenaires, grâce à l’engagement quotidien de plus de 6 000 bénévoles répartis sur tout le territoire. Les associations et CCAS fournissent ensuite l’accompagnement alimentaire sous plusieurs formes : épiceries sociales qui proposent l’achat de denrées à bas prix, les colis, les repas partagés, les camions itinérants : ce sont ainsi plus de 226 millions de repas distribués à 2 millions de personnes en situation de précarité chaque année. 

L’organisation logistique 

Chaque jour, 5 tonnes de denrées en moyenne entrent et sortent d’une Banque Alimentaire. Dès l’arrivée dans l’entrepôt, les denrées sont contrôlées, triées, enregistrées et stockées soit dans une chambre froide pour les aliments périssables ou réfrigérés, soit dans les racks pour les produits secs. Un stockage spécifique est destiné aux produits issus du FEAD, conformément aux recommandations de l’Union Européenne.  Les denrées sont ensuite réparties de façon équitable en fonction des commandes des associations et CCAS partenaires et chargées dans leurs propres véhicules ou ceux de la Banque Alimentaire, pour être distribués. 

L’effet démultiplicateur de la gratuité 

La gratuité est une des valeurs fondatrices de l’action des Banques Alimentaires. 

La gratuité des denrées alimentaires 

Les denrées mises à disposition des associations proviennent de la lutte contre le gaspillage alimentaire, des dons spontanés des industriels, des produits financés par le Fonds Européen d’Aide aux Plus Démunis (FEAD) et des dons des particuliers lors de la Collecte Nationale annuelle.

La force du bénévolat 

Les Banques Alimentaires bénéficient du temps indispensable des femmes et des hommes, bénévoles à plus de 90% des effectifs. Ils effectuent de nombreuses tâches au quotidien : accueil des associations, tri, ramasse…  Les 79 présidents des Banques Alimentaires sont également bénévoles. Au total, plus de 6.000 bénévoles donnent de leur temps. “Beaucoup plus en réalité, rappelle Jacques Bailet, si l’on prend en compte tous les bénévoles des associations partenaires, et même jusqu’à 130.000 personnes mobilisées le week-end de la Collecte Nationale”.

Les gratuités d’appui 

On le sait moins, les entreprises contribuent au fonctionnement des Banques Alimentaires par d’autres biais que le don de denrées : co-financement de projets, don de matériel, mécénat de compétences, etc. (Pour en savoir plus...

“Les Banques Alimentaires, c’est l’alliance de la compétence et du coeur” Jacques Bailet, Président de la Fédération Française des Banques Alimentaires. 

 

Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail