Distribuer l’aide alimentaire

Accroche
Les Banques Alimentaires distribuent les denrées à un réseau de 5.400 associations et Centres Communaux d'Action Sociale (CCAS).
Corps

Une vraie relation de partenariat 

La mission de ces associations et organismes sociaux est d’accompagner les personnes en situation de précarité pour qu’elles retrouvent leur place au sein de la société. L’accompagnement alimentaire, qui est un levier pour y parvenir, peut prendre plusieurs formes. Une convention de partenariat permet aux Banques Alimentaires, associations, organismes sociaux, CCAS*, de mieux travailler ensemble. Ainsi, une vraie relation de partenariat est installée entre les bénévoles des Banques Alimentaires et les associations partenaires. Les Banques Alimentaires préparent les denrées pour les associations selon le mode d’accompagnement alimentaire pratiqué (colis, panier repas, etc.) qui sont équipées pour transporter les produits dans leurs locaux. 

* (CCAS) Centres Communaux d’Action Sociale

Distribution aux bénéficiaires

Différentes formes de redistribution

Les associations et CCAS partenaires fournissent l’accompagnement alimentaire sous plusieurs formes : 

  • Les épiceries sociales proposent l’achat de denrées : la personne accueillie ne doit pas payer plus de 10% du prix du produit lorsque celui-ci provient d’une Banque Alimentaire. Elle est ainsi sensibilisée à la valeur des aliments, à la nécessité d’éviter le gaspillage, et à la contrainte de hiérarchiser ses dépenses. Les Banques Alimentaires sont associées aujourd’hui à plus de 790 épiceries sociales. Pour en savoir plus.
  • Les colis partent au plus urgent : c’est souvent le début d’un contact avec les personnes les plus démunies. Peu à peu, les associations peuvent orienter ces bénéficiaires vers les structures adaptées. Cette étape est importante et un effort est fait pour diversifier le contenu des colis. 
  • Les repas partagés sont une belle source de convivialité : les bénéficiaires redécouvrent ainsi, parfois, des règles de vie : pour ceux qui ont perdu l’habitude de se nourrir correctement, il est important d’être accompagné pour réapprendre à préparer un vrai repas, à s’asseoir à heures fixes et à partager ce moment de restauration avec d’autres. 
Distribution en épicerie sociale

 

Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail