Le monde agricole réaffirme son engagement aux côtés des Banques Alimentaires

Pour la 7ème année consécutive, les Banques Alimentaires sont présentes au Salon International de l’Agriculture (23 février-3 mars). L’occasion de rappeler l’importance de la solidarité du monde agricole dans la lutte contre la précarité et le gaspillage alimentaire.

Le don agricole pour un meilleur équilibre alimentaire

Près de 1000 producteurs mobilisés : une fois de plus, 2018 aura souligné la générosité du monde agricole et sa place dans les dispositifs mis en place par les Banques Alimentaires sur tout le territoire.

Le rôle du don agricole va bien au-delà de la lutte contre le gaspillage alimentaire : les produits ainsi récupérés (fruits et légumes, pommes de terre, produits laitiers, œufs, mais aussi viande ou charcuterie) viennent compléter les produits collectés chaque jour et permettent d’apporter une alimentation plus équilibrée aux bénéficiaires. « Nous nous efforçons avec nos partenaires de garantir l’équilibre alimentaire des repas distribués », explique Dominique Lambert, responsable bénévole du service Ressources Alimentaires. « Et si la gestion des produits frais demande une logistique adaptée, nous transformons tout ce qui ne peut être redistribué directement en plats cuisinés, confitures, soupes en bocaux, conserves… ».  

animations Salon de l'Agriculture

Des animations sur le Salon de l'Agriculture

Les ateliers de transformation seront d’ailleurs à l’honneur lors du Salon International de l’Agriculture 2019. Les Banques Alimentaires ont en effet été une nouvelle fois invitées par la FNSEA et seront présentes sur son stand pour présenter leurs actions et sensibiliser à la fois les visiteurs comme les exposants

« Nous organisons des animations destinées à tous les publics pour leur expliquer ce que nous faisons des produits que nous collectons, mais aussi ce qu’ils peuvent faire au quotidien pour éviter de gaspiller certains produits », explique Audrey Perardel, Directrice Communication. Ateliers « pain perdu », « soupes » ou « smoothies » ; dégustation de confitures issues de la transformation de fruits moches ; jeux pour sensibiliser les enfants au bien-manger et à la précarité alimentaire… Il y en aura pour toute la famille. 

Et bien sûr, comme l’an passé, une ramasse sera réalisée auprès des exposants pour récupérer les produits qu’ils ne souhaitent pas emporter. « En 2018, nous avions récupéré 3,5 tonnes de denrées, des produits qui avaient été redistribués aux bénéficiaires par nos associations partenaires dès la fin du Salon », précise Alain Martines, bénévole en charge de la ramasse sur l'événement. L’occasion aussi d’initier un dialogue constructif avec le plus grand nombre de producteurs.

Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail