Des dîners de gala pour financer des projets

Les dîners de charité sont des rendez-vous importants pour les Banques Alimentaires qui en organisent. En plus de réunir mécènes et bénévoles autour d’un moment convivial, c’est aussi l’occasion de récolter des fonds qui pourront servir à mener des projets essentiels. Trois Banques Alimentaires racontent leur expérience.

Un chef aux manettes

A la Banque Alimentaire de Savoie, le projet « chef de cœur » a débuté en 2011 sous l’impulsion du jeune chef cuisinier étoilé Julien Machet du restaurant gastronomique Le Farçon. D’ordinaire organisé au sein même de l’entrepôt, l'événement a pris une tournure particulière pour sa 7ème édition : plus de 200 convives se sont retrouvés à la patinoire de Chambéry, transformée pour l’occasion en salle de gala. Avec une place à 100€, une équipe 100% bénévole (chefs cuisiniers, sommeliers, vignerons et serveurs), et des matières premières de qualité issues de dons de producteurs, « les fonds récoltés ont financé les achats d’équipements de la Banque ainsi que d’un camion isotherme », se réjouit Catherine Zerr, chargée de communication.

diner de gala Banque alimentaire Savoie

 

Des lycéens mobilisés

Dans l’Hérault, la Banque Alimentaire organise chaque année depuis 2013 un repas de solidarité au Lycée hôtelier Georges-Frêche de Montpellier. « Ce sont les élèves qui assurent le service. Cela permet de faire connaître nos missions et de les sensibiliser aux valeurs de partage et de solidarité », souligne Francine Moreau, ancienne-présidente de la Banque. Ce repas gourmand est préparé par Gérard Cabiron, traiteur et parrain du lycée, avec des produits issus de la ramasse, « ce qui montre que nous fournissons une aide alimentaire de qualité » ajoute-t-elle. Lycée et traiteur offrent gratuitement la préparation et le service. Les fonds récoltés auprès de la centaine de convives (élus, chefs d’entreprises, partenaires, rotariens, bénévoles et leurs amis) permettront de financer notamment l’acquisition de palox.

 

repas de gala banque alimentaire

Un partenaire engagé

Dans la Marne, ce n’est pas la Banque Alimentaire elle-même mais la Maison de Champagne Nicolas Feuillatte qui organise chaque année depuis sept ans un dîner pour récolter des fonds. En février dernier, 160 personnes ont ainsi payé entre 100 et 200€ pour un repas organisé avec des produits des meilleurs ouvriers de France rémois. Six bénévoles de la Banque Alimentaire étaient présents pour partager ce moment et échanger avec les mécènes. Comme l’explique Patrick Prieur, chargé de la communication de la Banque Alimentaire 51,  « l’argent recueilli nous permet de financer le fonctionnement de notre association ».

Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail
Image principale
Thumbnail